Marc Laliat, Toulouse, Montpellier, Paris Mobile : +33(0)6 82 67 95 95 ou Skype : marc.laliat

5 étapes pour optimiser ses contenus web

L’objectif du contenu sur votre site est de séduire, informer, convaincre… Certes.

Mais avant tout, pensons à vos clients et prospects, tous ces internautes qui visitent votre site.

Le but du contenu que vous mettez en ligne doit  être simple : il doit aider vos clients à trouver une solution rapidement. Pas si évident à réaliser cependant.

Voici les 5 étapes pour créer et organiser un contenu adéquat sur votre site:

ETAPE 1 : analysez le profil de vos visiteurs.

Vous verrez rapidement qu’il est possible de les classer en catégories distinctes.

Il y a le profil de « l’acheteur prix » qui compare, évalue la capacité du bien (produit ou service) à être rentable pour lui-même ou pour son entreprise.

Il y aussi « l’acheteur analytique » qui va évaluer les spécifications du produit et les mettre en relation avec la résolution de ses problèmes.

Enfin, ‘l’acheteur technique », conçoit le produit dans son intégration dans l’environnement technologique de l’entreprise.

ETAPE 2. Évaluez le contenu actuel de votre site.

Un bon point, vous avez du contenu ! Mais soyez honnête : le contenu présent sur votre site n’est pas toujours à jour.

C’est vrai que ne percevez pas toujours l’intérêt d’un tel investissement.

Alors, focalisez-vous sur vos 3 profils d’acheteurs listés plus haut et identifiez si vous répondez à leurs attentes :

  1. Vos fiches produits (techniques) sont elles à jour?
  2. Avez vous des commentaires, des témoignages sur l’efficacité (la rentabilité) de vos produits?
  3. Vos argumentaires de ventes ne sont ils pas trop promotionnels? Pourriez-vous les réécrire de façon plus objectif et synthétique, sans emphase (approche analytique)?

Bref, pensez à vos clients acheteurs.

ETAPE 3. Priorisez vos actions

Maintenant que vous avez une vue générale de vos besoins, vous devez investir dans les contenus manquants. Mais pour ne pas tout faire (mal) en même temps, décidez de faire un contenu/client et d’en identifier les bénéfices en terme de ROI.

Vous manquez de crédibilité sur un sujet ? Sans doute un blog peut résoudre ce manque. Évaluez son coût et déterminez les indicateurs de performances : nombre de visiteurs, nombre de clics vers le site de e-commerce (depuis le blog), nombre de commentaires et d’avis laissés par les internautes.

Valorisez d’un point de vue économique ces indicateurs et mettez les en relation avec les couts de développement et de gestion du blog  : par exemple : 3500€ la création sous WordPress par exemple, 600€/mois de contenus mensuels, 400€/mois pour une newsletter reprenant ces articles.  Quel est votre point mort, quand sera t-il atteint?

Peut-être qu’un LIVRE BLANC, intelligemment rédigé à 1200€ sera suffisant ! Il permettra également de recueillir des emails (stratégie de lead management).

ETAPE 4. Passez la vitesse supérieure

Vous sentez (via Google analytics) que l’interêt de vos acheteurs se porte sur des sujets précis. Enfoncez le clou. Développez le contenu plus largement. Investissez dans des partenariats afin d’augmenter les liens pointant vers votre blog et testez Google adwords. Votre expertise doit s’afficher. Mesurez à nouveau votre rentabilité. Quelle est la rentabilité des nouveaux visiteurs de votre site?

ETAPE 5. faites une pause et repartez de l’étape 2.

Continuez l’analyse des origines de vos internautes visiteurs, continuez à évaluer leurs centres d’intérêts et leur rentabilité.

Auditez à nouveau votre contenu. Reformulez le, mettez le à jour. Il n’est pas nécessaire d’investir en permanence dans de nouveaux contenus : recyclez ! Sortez une « nouvelle édition » de votre livre blanc, remettez à jour un article de votre blog.

Vous êtes en phase avec les attentes de vos clients. Votre discours de marque véhicule une véritable expertise. Vous mesurez la rentabilité  de votre contenu.

 

Librement inspiré de 5 steps to a winning content strategy – iMediaConnection.com.

 

This entry was posted on Vendredi, novembre 19th, 2010 at 22 h 48 min and is filed under EDITORIAL. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.